Défiscalisation : je veux préparer ma succession

Défiscalisation : je veux préparer ma succession

La ponction la plus importante du fisc sur les biens se fait lors de la succession. Pour léguer à ses proches le maximum possible, mieux vaut anticiper sur son décès en passant par les mesures de défiscalisation de la donation.

Les règles fiscales en matière de donations connaissent de nombreux changements. Désormais, vous pouvez donner plus souvent (tous les 6 ans au lieu de tous les 10 ans auparavant) et à plusieurs membres de votre famille (arrière-petits-enfants, neveux et nièces, frères et sœurs) tout en bénéficiant d’abattements.

L’abattement dont bénéficie chaque enfant est de 50 000 €. L’abattement entre parents et petits enfants est de 30 000 €. Pour les donations aux arrières-petits-enfants, l’abattement est de 5 000 €. Autres nouveautés de cette année : les droits pour les donations effectuées avant 80 ans bénéficient d’une réduction substantielle : réduction de 35 % lorsque le donateur a moins de 70 ans, de 10 % lorsque le donateur a plus de 70 ans et moins de 80 ans pour une donation en nue propriété et réduction de 50 % lorsque le donateur a moins de 70 ans et de 30 % lorsque le donateur a plus de 70 ans et moins de 80 ans en pleine propriété ou usufruit.

Cette nouvelle donne dans le paysage de la donation offre de vraies opportunités de léguer de son vivant son capital tout en bénéficiant de mesures de défiscalisation intéressantes.

L’assurance vie, l’autre solution

L’assurance vie est un placement financier fréquemment utilisé par les hauts revenus pour s’assurer du reversement d’une rente mais elle est aussi selon les cas une bonne opportunité pour préparer sa succession. Dans cette formule, deux contrats sont proposés :

l’assurance vie et décès :

En cas de décès de l’assuré avant une date déterminée, l’épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désignés. En cas de vie, l’assuré peut prétendre au versement d’un capital ou d’une rente.

l’assurance décès :

Ce sont des contrats dits “de prévoyance” ou “décès pur”. Ils sont souscrits dans une optique successorale, l’assuré vise l’objectif de garantir l’un (ou plusieurs) de ses proches contre une baisse de ressources financières due à son décès.

En résumé : Pour préparer sa succession, la meilleure mesure de défiscalisation est de donner de son vivant. En passant par une assurance vie et décès ou strictement décès, les proches sont assurés d’être à l’abri du besoin tout en évitant trop de frais fiscaux.

defiscalisation donation

Comments are closed.