Catégorie : Assurances & mutuelles

Assurance Vie : le placement préféré des français

Assurance Vie : le placement préféré des français

Si l’assurance vie est le placement favori des français, ce n’est pas un hasard ! C’est assurément la meilleure façon de placer tout en défiscalisant !

L’Assurance-Vie est un support financier particulièrement pratique (on verse ce que l’on veut) et défiscalisant (la fiscalité est avantageuse à la sortie)

Le principe de l’assurance vie

L’argent placé dans une assurance-vie permet de constituer une épargne de prévoyance en cas de vie (départ à la retraite par exemple) ou en cas de décès. Les prélèvements pour plus-value à la sortie descendent jusqu’à 7,5% passé 8 ans de détention.

Les types d’assurances vie

Il existe traditionnellement trois types de produits distincts :

l’assurance vie :

Un placement libre garantissant le versement d’un capital ou d’une rente si l’assuré est toujours vivant au terme du contrat. Aucune prestation n’est associée au décès sauf si le contrat est assorti d’une contre-assurance.

l’assurance décès :

Ces contrats dits “de prévoyance” ou “décès pur”, sont souscrits dans une optique successorale, l’assuré vise l’objectif de garantir l’un (ou plusieurs) de ses proches contre une baisse de ressources financières due à son décès.

l’assurance vie et décès :

Un placement libre cumulant à la fois les garanties vie et décès. En cas de décès de l’assuré avant une date déterminée, l’épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désignés. En cas de vie, l’assuré peut prétendre au versement d’un capital ou d’une rente.

Comment fonctionnent les assurances vie ?

Dans les trois cas, les versements sont libres ou programmés selon les besoins. Plusieurs contrats peuvent être souscrits par personne.

Le capital est placé sur des produits « profilés ». Selon le degré de risque et de gain souhaité, l’argent peut se positionner sur des profils qui vont d’une gestion sécuritaire (fonds en euros) à une gestion dynamique (100% actions).

A la sortie, l’imposition sur les plus-values est dégressive en fonction du nombre d’année de détention 35% avant 4 ans, 15% avant 8 ans, 7,5% après 8 ans (plus CSG-CRDS)

A noter : Sur les plus-values acquises depuis le 1 janvier 1998, les 7,5% sont prélevés après un abattement de 4600€ (célibataire) ou 9200€ (couple marié).

Une exonération des plus-values est acquise en cas de rachat partiel ou total avant 8 ans si le souscripteur ou le conjoint est licencié ou mis à la retraite anticipée ou déclaré invalide (2° ou 3° catégorie) ou mis en liquidation judiciaire. En résumé : Le placement préféré des français offre un bon compromis pour épargner et transmettre son capital en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

assurance vie placement
Tarifs & prix des mutuelles santé

Tarifs & prix des mutuelles santé

Les tarifs de mutuelle varient d’un organisme à un autre, selon le contrat souscrit et la garantie choisie. Pour obtenir une mutuelle pas chère, il est important de fixer vos besoins de santé et vos attentes, afin que la cotisation proposée corresponde à ces derniers. Pour ce faire, il est important d’approfondir vos recherches

Comme la Sécurité Sociale rembourse de moins en moins les frais de santé, on peut faire appel aux mutuelles pour recevoir une prise en charge adéquate des dépenses médicales. Plusieurs niveaux de remboursements, vous sont proposés et vous pouvez faire votre choix en fonction de vos besoins et de vos dépenses.

D’une mutuelle à une autre, les tarifs de cotisation peuvent varier du simple au triple pour les mêmes prestations. Généralement, les complémentaires santé tiennent compte de plusieurs facteurs pour calculer le montant de cotisation de l’assuré.

Un tarif mutuelle moins cher

Dans bien des cas, les tarifs de la mutuelle varient selon sa spécificité. Par exemple, si vous êtes en famille, une mutuelle familiale coûtera moins chère qu’une mutuelle individuelle. Une mutuelle familiale s’adapte aux exigences de chaque membre, et permet une réduction de la cotisation. En comparaison avec la mutuelle individuelle, toute la famille est prise en charge sous une seule couverture. De plus, une mutuelle familiale peut permettre une gratuité de cotisation au premier mois de naissance ou à partir du 3ème enfant.

Si vous avez des besoins optique ou dentaire, une mutuelle optique ou une mutuelle dentaire vous proposera de meilleurs tarifs qu’une mutuelle dite classique. Pour calculer les tarifs proposés et étudier gratuitement les garanties, consultez l’un des nombreux comparateurs en ligne.

La variation du prix de votre mutuelle

Le tarif de la mutuelle santé correspond au montant de cotisation que l’assuré doit verser à sa mutuelle santé. Le tarif est indiqué dans le contrat de la mutuelle. Au moment du renouvellement du contrat, la mutuelle peut réévaluer la cotisation. Elle tient compte de certains critères servant à évaluer le tarif de la mutuelle santé.

La gestion joue sur le tarif mutuelle

Organismes privés, les complémentaires santé évoluent dans un univers compétitif. Les montants de cotisation finaux sont définis par la gestion de ces établissements. Environ 10 à 30% de la cotisation reviennent à la gestion. Ne pas être un organisme à but lucratif ne signifie pas forcément que la mutuelle assure une gestion optimisée de la cotisation de ses assurés. À l’opposé, le fait de répartir uniquement 2% des cotisations à ses actionnaires ne signifient pas automatiquement que le tarif est plus cher qu’une mutuelle à but non lucratif.

Le tarif varie selon les garanties

Les garanties, niveau de remboursement et renforts choisis déterminent grandement le montant de cotisation. Les soins en hospitalisation, dentaire et optique coûtent une vraie fortune. De ce fait l’assuré peut être amené à choisir des garanties renforcées sur ces postes. Celles-ci conduisent inévitablement à une hausse de cotisation. Vous recevrez généralement une prise en charge de 100%, 200%, 300%, 400%, voire même plus.

La cotisation augmente en fonction du niveau de remboursement. Si vous avez des postes non-couverts par la Sécurité Sociale (médecines douces), vous devez  choisir un remboursement à 200% ou plus. Les trois niveaux de prises en charge sont  le très performant, le basique, et le confortable. Les volets de santé comme l’hospitalisation, dentaire et optique sont tous rémunérés par votre mutuelle. Si vous souhaitez mieux vous familiariser avec les niveaux de remboursements proposés, vous pouvez effectuer une demande de devis en ligne, par téléphone ou par courrier.

Le profil de l’assuré est également considéré pour définir le tarif. Par exemple :

  • celui d’un célibataire sera inférieur à celui d’une famille.
  • L’âge : les dépenses de santé davantage multiples et onéreuses avec l’âge qui augmente.
  • Le sexe : la consommation de la femme est supérieure à celle des hommes.
tarifs mutuelle sante
Remboursement en cas de dépassement d’honoraires

Remboursement en cas de dépassement d’honoraires

Tout d’abord, en France, on distingue trois secteurs d’installation pour un médecin :

  • Secteur 1 : le médecin est assujetti aux tarifs de la convention, de ce fait, il n’est pas autorisé aux dépassements excepté quelques cas limités et exceptionnels.
  • Secteur 2 : le médecin est conventionné et est toléré à opérer des honoraires libres, en d’autres termes, l’assuré bénéficie du remboursement de la sécurité sociale de la même manière que dans le secteur 1.
  • Non conventionné : le médecin détermine ses honoraires comme il le souhaite, en raison de sa non convention, de ce fait, l’assuré n’est pratiquement pas remboursé par la sécurité sociale.

Qu’est-ce que le dépassement d’honoraire :

Il est applicable en exclusivité dans le milieu médical, c’est quand un médecin dit « conventionné » excède aux honoraires établis par la convention à laquelle il a souscrit, ainsi ses services sont facturés à un prix supérieur aux tarifs établis par la convention. Néanmoins, est-il légal de procéder à de tels dépassements ?

Au cas de dépassements d’honoraire :

Dans le cas des médecins non conventionnés et médecins conventionnés du secteur 2, les dépassements d’honoraires sont courants.

Cependant, des médecins conventionnés du secteur 1 peuvent parfois faire des dépassements d’honoraires, et cela en exigeant un surplus en fonction des demandes de leurs patients. On rencontre ces cas en particuliers chez les opticiens et les dentistes, mais aussi chez des médecins spécialistes.

Les médecins ayant choisis d’adhérer au secteur 1 de la convention, sont tenus de se soumettre au tarif de convention pour une consultation soit alors 20 € pour un généraliste et 22.87 € pour un spécialiste.

Tandis que ceux qui ont optés pour le secteur 2 de la convention ont le droit d’établir librement leurs honoraires, tout en s’engageant à y procéder avec « tact et mesure ». Ainsi leurs tarifs peuvent excéder le tarif de la convention.

Mais ce qu’il faut retenir surtout, c’est que les dépassements d’honoraires ne sont jamais remboursés par l’assurance maladie. Ils sont donc directement pris en charge par le patient ou par ou par son assurance complémentaire, de ce fait, quelques soit les honoraires établis par le praticien, le régime obligatoire  ne remboursera que sur la base du tarif de convention, en autres outres, des honoraires du secteur 1.

Toutefois, il n’y a pas de critères précis pour les dépassements d’honoraires, en effet, le régime obligatoire de la sécurité sociale estime que « le tact et la mesure » est pris en considération lorsque les honoraires n’excèdent pas le double du tarif du secteur 1 de la convention.

complementaire sante depassement honoraires
Les complémentaires pour réduire les charges de santé

Les complémentaires pour réduire les charges de santé

Les charges de santé augmentent massivement ces derniers temps : médicaments, hospitalisation,….il y a même certains médecins qui exagèrent dans leur honoraire (les   condamnés viennent d’être jugés par le conseil de la concurrence). En définitive ce sont les   consommateurs qui payent la facture, même s’ils disposent d’une acceptable assurance complémentaire santé – qu’on  appelle dans le langage courant « mutuelle » – . Parce que les coûts ( tarifs) de ces assurances renvoient tous les glissements des dépenses du régime d’assurance maladie obligatoire .

D’après le CTIP (centre technique des institutions de prévoyance) les cotisations des complémentaires santés connaissent une augmentation de 18% à cause de l’instauration d’un ticket modérateur de 5% sur les affections de longue période, qui constituent 60% des dépenses du régime obligatoire. « Ce qui peut engendrer un bouleversement de leur rôle » et par conséquent, selon le CTOP il va y avoir plus de gens insatisfaits et mécontents.

23% des français se trouvent actuellement  face à une situation de dépendance d’une personne de leur domaine familial et 62% s’apprêtent à tomber dans cette situation. C’est ce qui émane d’une enquête faite par TNS Sofres au profit d’Axa assistance.

Interviewés à propos de leurs difficultés, 78% des français se trouvent dépendant avouent l’impact néfaste de cette réalité sur leur morale …  et sur leur portefeuille.

Choisir une complémentaire santé : une mutuelle ou une assurance ?

Une mutuelle est un organisme mutualiste indépendant chargé en premier lieu de prendre en charge les multiples dépenses non remboursées par le régime obligatoire de la sécurité sociale.

Afin de souscrire une complémentaire santé, vous vous verrez face à une multitudes d’organismes, que cela soit mutuelles ou compagnies d’assurances santé, suggérant chacune d’entre elles, de nombreux niveaux de garanties…

Pour bien choisir la complémentaire adaptée à votre profil :

Les mutuelles et assurances santé ont désignées des catégories de profil, afin de mieux adapter leurs propositions aux différentes catégories des adhérents.

Pour bien discerner le concept « mutuelle » de celui « assurance » :

Les assurances sont avant tout des entreprises commerciales à but lucratif, et régies par le code des assurances, tandis qu’une mutuelle est un organisme à but non lucratif qui adopte le principe de la solidarité sociale et y contribue, elle est assujettie au code de la mutualité.

Pour le choix d’une complémentaire santé avantageuse :

Afin de trouver l’offre mutuelle ou complémentaire santé satisfaisante, il faut se soumettre à ces critères :

D’emblée, il est indispensable à l’éventuel adhérent d’identifier minutieusement ses besoins, pour passer par la suite à la vérification du remboursement des dépassements d’honoraires, puis il faut également jeter un regard sur la prise en charge de l’hospitalisation, sans omettre bien sure de retenir votre attention sur les remboursements prévus en optique, dentaire, orthèses et prothèses auditives car ces frais de santé sont toujours très mal pris en charge par le régime obligatoire de la sécurité sociale.

Comparaison et négociation des produits des mutuelles et assurances :

Selon que les tarifs peuvent sensiblement varier, il est nécessaire donc d’établir une comparaison des devis des différentes mutuelles et assurances afin d’en choisir celle la mieux convenable adéquate à vos besoins et nécessités, en cela la consultation sur Internet peut vous être très bénéfique, puisqu’elle vous permet de nombreux choix grâce au service offert par les comparateurs en ligne.

reduire charge sante
Les complémentaires santé : mutuelles et assurances santé

Les complémentaires santé : mutuelles et assurances santé

La majorité des mutuelles en France font partie intégrante de  la fédération nationale de la mutualité française, qui assume la responsabilité  de représentation du mouvement  dans une perspective de solidarité, d’entraide et d’intérêt partagés et communs. Elles se sont arrangées et engagées à agir en complément de la sécurité sociale obligatoire, offrant essentiellement des complémentaires Santé et des complémentaires Retraite.

Qu’est-ce qu’une mutuelle santé ?

La mutuelle santé telle qu’elle est définit dans l’article L 111-1 alinéa 1du Code de la mutualité est : « une société de personnes morales de droit privé à but non lucratif,[ …] elles mènent ,notamment au moyen des cotisations versées par leur membres et dans l’intérêt de ces derniers et de leurs ayants droit , une action de prévoyance , de solidarité et d’entraide , dans les conditions prévues par leurs statuts , afin de contribuer au développement culturel , moral, intellectuel et physique de leurs membres et à l’amélioration de leurs conditions de vie [ …] ».

Le mécanisme d’une mutuelle :

Le fonctionnement des mutuelles est gouverné par le Code de la mutualité et assujettie à sa disposition, et cela dès son immatriculation au registre national des mutuelles.

Ainsi, les mutuelles ne visent  nullement à faire du bénéfice au détriment de ces membres, néanmoins, elles ont le droit de  faire des profits qui doivent être réinvestis ultérieurement au service des adhérents, de ce fait, il existe des mutuelles qui ne sont pas des mutuelles santé mais des mutuelles assurance .En autres outres, elles ne sont pas soumis au Code de la mutualité mais plutôt à celui des assurances.

C’est alors qu’en France, où les mutuelles santé tire bénéfice d’une large spécificité juridique et économique, et où le principe adopté sur les tarifs est « moins cher car pas d’actionnaires à rémunérer ».

Mais qu’est-ce qui différencie une mutuelle d’une assurance ?

Le point de divergence le plus imminent est la question de : lucrative, non lucrative ; le tout s’articule autour de cet axe.

En effet, les compagnies d’assurances dépendent du Code des assurances, elles ont un dessein lucratif et exercent la sélection des risques et les questionnaires médicaux.

Aussi peut-on faire la distinction entre une mutuelle santé et une compagnie d’assurance par plusieurs aspects qui définissent une mutuelle:

  • Le fonctionnement interne est indépendant de l’apport de capital, donc égalitaire de sorte que chaque contribuant possède une voix dans les débats (spécificité de la société de personnes, tout à fait à l’encontre de la société en participation de capital).
  • Selon que les cotisations varient, le fonds propres varie également.
  • Le dessein non lucratif : au sein de la mutuelle, tout surplus est réparti d’une manière égale entre les adhérents.
  • Les cotisations sont indépendantes du risque individuel du contribuant, ainsi la sélection selon l’état de santé est inexistante, de plus que le questionnaire médical est interdit.
  • Toutefois le risque est en quelque sorte partiellement maîtrisé par la catégorisation de la mutuelle (mutuelle d’enseignants, de cadres, d’étudiants …).
  • Elle est dirigée par le Code de la mutualité.

Comment discerner une mutuelle santé d’une mutuelle d’assurance :

Les mutuelles d’assurance n’offraient à l’origine que des contrats d’assurance automobile ou habitation, la diversification s’est progressivement opérée et plus largement  dans le domaine sanitaire. Ainsi les mutuelles assurances partagent avec les mutuelles santé les règles de fonctionnement démocratique et l’aspect non lucratif mais elles s’en détachent par leurs régime et règlements organisés par le Code des assurances. En autres outres, elles échappent à l’interdiction de recourir à la sélection des risques et les questionnaires médicaux.

Qu’est ce qui fait la distinction entre mutuelle et sécurité sociale ?

L’inscription à la sécurité sociale est inévitablement obligatoire, à l’opposé  de la mutuelle qui est tout à fait libre .De plus que la cotisation à la sécurité sociale est en corrélation avec les intérêts, tandis que la cotisation à une mutuelle est généralement fixe (excepté  dans la fonction publique ou les armées, ou elle dépend des intérêts). D’un autre coté, l’administration de la sécurité est le fait d’un conseil de gestion où siège l’Etat, le patronat et les forfaits hospitaliers, mais pour ce qui est de votre mutuelle santé, elle vous renseigne quotidiennement des progressions de l’assurance maladie et du parcours de soins.

difference complementaire sante
Health Insurance . concept image of Stethoscope and family on wooden table. top view
Bien comprendre Mutuelle santé personnelle et d’entreprise

Bien comprendre Mutuelle santé personnelle et d’entreprise

La mutuelle santé est un organisme qui gère et distribue des assurances complémentaires santé. Elle rembourse partiellement ou en totalité ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale.

Mutuelle santé : quelles prises en charge ?

Les mutuelles santé proposent à leurs adhérents des contrats “assurance santé” qui prennent en charge leurs dépenses. Ce qui englobe:

  • Les remboursements
  • Les consultations
  • La pharmacie
  • Les vaccins
  • Les soins dentaires
  • Les soins optiques
  • Les analyses
  • Les frais liés à la maternité.

Comment choisir une mutuelle santé ?

Les mutuelles santés proposent des garanties différentes selon les besoins de chacun. Il est fortement conseillé de comparer les différentes offres avant d’adhérer à une mutuelle santé. Ceci ne doit en aucun cas pas vous dispenser d’affiner vos recherches (consulter votre banque par exemple). Sur internet, consultez les compagnies qui vous paraissent intéressantes et demandez-leur un devis.

Il ne faut pas obligatoirement se focaliser sur le seul exemple de prix d’une mutuelle santé. Il est capital de choisir des garanties adaptées à vos propres besoins. Ne choisissez pas une mutuelle qui rembourse au maximum tous les soins optiques si vous ne portez pas de lunettes!

La surcomplémentaire

Pour plus de sécurité, vous pouvez prendre une surcomplémentaire santé en complément d’une première mutuelle. Elle garantit les dépassements d’honoraires liés à une hospitalisation ou un soin courant. Elle permet une couverture santé globale et complète.

Mutuelle d’entreprise

Depuis le 1er janvier 2009, la législation sur la mutuelle d’entreprise a évolué. Les frais médicaux qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale seront couverts en partie, par la mutuelle d’entreprise.

Bien comprendre la mutuelle d’entreprise

Les salariés doivent désormais obligatoirement adhérer à la mutuelle d’entreprise, afin que l’employeur conserve les exonérations fiscales et sociales.

Si vous cotisiez déjà à une mutuelle individuelle, vous pouvez la résilier de suite sans préavis, dans le cas où vous ne voudriez pas cumuler les deux offres.

Les exceptions à l’adhésion

  • Les salariés déjà présents au moment de la mise en place de la mutuelle
  • les CDD
  • Les saisonniers
  • Les bénéficiaires de la CMU.

Les avantages de la mutuelle d’entreprise

En France, près de la moitié des salariés du privé bénéficient d’une mutuelle entreprise (chiffres du ministère du travail, 2008) Avec la mise en place de la nouvelle loi, le chiffre ne peut qu’aller en s’accroissant.

Les garanties offertes sont généralement plus intéressantes que celles des contrats individuels.

Le coût pour le bénéficiaire est limité puisque l’employeur finance le plus souvent la moitié des cotisations. Certaines entreprises vont même jusqu’à en payer la totalité.

mutuelle sante