Assurance Vie : le placement préféré des français

Assurance Vie : le placement préféré des français

Si l’assurance vie est le placement favori des français, ce n’est pas un hasard ! C’est assurément la meilleure façon de placer tout en défiscalisant !

L’Assurance-Vie est un support financier particulièrement pratique (on verse ce que l’on veut) et défiscalisant (la fiscalité est avantageuse à la sortie)

Le principe de l’assurance vie

L’argent placé dans une assurance-vie permet de constituer une épargne de prévoyance en cas de vie (départ à la retraite par exemple) ou en cas de décès. Les prélèvements pour plus-value à la sortie descendent jusqu’à 7,5% passé 8 ans de détention.

Les types d’assurances vie

Il existe traditionnellement trois types de produits distincts :

l’assurance vie :

Un placement libre garantissant le versement d’un capital ou d’une rente si l’assuré est toujours vivant au terme du contrat. Aucune prestation n’est associée au décès sauf si le contrat est assorti d’une contre-assurance.

l’assurance décès :

Ces contrats dits “de prévoyance” ou “décès pur”, sont souscrits dans une optique successorale, l’assuré vise l’objectif de garantir l’un (ou plusieurs) de ses proches contre une baisse de ressources financières due à son décès.

l’assurance vie et décès :

Un placement libre cumulant à la fois les garanties vie et décès. En cas de décès de l’assuré avant une date déterminée, l’épargne constituée est versée au(x) bénéficiaire(s) désignés. En cas de vie, l’assuré peut prétendre au versement d’un capital ou d’une rente.

Comment fonctionnent les assurances vie ?

Dans les trois cas, les versements sont libres ou programmés selon les besoins. Plusieurs contrats peuvent être souscrits par personne.

Le capital est placé sur des produits « profilés ». Selon le degré de risque et de gain souhaité, l’argent peut se positionner sur des profils qui vont d’une gestion sécuritaire (fonds en euros) à une gestion dynamique (100% actions).

A la sortie, l’imposition sur les plus-values est dégressive en fonction du nombre d’année de détention 35% avant 4 ans, 15% avant 8 ans, 7,5% après 8 ans (plus CSG-CRDS)

A noter : Sur les plus-values acquises depuis le 1 janvier 1998, les 7,5% sont prélevés après un abattement de 4600€ (célibataire) ou 9200€ (couple marié).

Une exonération des plus-values est acquise en cas de rachat partiel ou total avant 8 ans si le souscripteur ou le conjoint est licencié ou mis à la retraite anticipée ou déclaré invalide (2° ou 3° catégorie) ou mis en liquidation judiciaire. En résumé : Le placement préféré des français offre un bon compromis pour épargner et transmettre son capital en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

assurance vie placement

Comments are closed.